1. Pauline - années adulte (16)


    Datte: 12/06/2019, Catégories: Divers,

    Chapitre 16 « Pourquoi tout ce vacarme ? Fais chier, j’étais en train de dormir ! Merde quoi, j’ai lycée demain moi !... Qu’est-ce que tu fous à chialer comme une conne sur le sol ?... Hey, je te parle ! … Pauline ?... C’était qui au téléphone ?... Maman ?… Ma… man ?... Qu’est qu’il se passe ?... Il est où papa ?... Réponds, s’il te plait. Il est où papa ?... Je t’en supplie, dis le moi…» Yvan avait été percuté par une voiture qui avait grillé un feu rouge. Il avait été projeté sous les roues d’un camion… Il parait qu’il est mort sur le coup, qu’il n’a pas souffert. Etait-ce pour me rassurer ? Ma souffrance à moi était bien là. Jade ne sortait plus de sa chambre. Elle refusa de venir à l’enterrement de son père. Moi-même, je n’en avais pas eu envie. Mais, il fallait que j’y sois. Je suis rentrée juste après la cérémonie. Jade n’était plus dans sa chambre, elle n’était plus là… J’ai juste trouvé un mot sur la table du salon, le papier tâché par ses larmes disant : « Je ne peux plus vivre avec toi. C’est trop dur. Adieu. » Je venais de perdre l’homme de ma vie, et maintenant ma chère fille. Je me suis écroulée. Je n’avais plus aucune force, plus aucune volonté de vivre. Mais, les dieux en décidèrent autrement. Avais-je fait tant de mauvaises actions dans ma vie pour m’obliger à continuer à vivre dans cet enfer ? Pourquoi la sœur d’Yvan était-elle venue à l’appartement ? Pourquoi avait-elle mis ses mains sur mes poignets ? Mon sang n’avait pas fini de se répandre sur le  parquet ; je ne commençais que seulement à ne plus rien sentir. Tous ensembles réussirent à me convaincre de ne pas recommencer, passant à tour de rôle de longs mois avec moi. Il parait que quelques instants de plus et j’aurais perdu la vie. Il parait que mon cerveau n’a pas été suffisamment irrigué pendant quelques secondes et que je pourrais avoir des liaisons. Etait-ce pour ça que j’avais l’impression de sentir Yvan près de moi ? Etait-ce grâce à ça que je l’entendais parfois me parler ? Il ne me restait plus qu’une seule raison de vivre : Jade. Elle reviendra un jour ou l’autre, et elle aura besoin de moi. Mais, en attendant, chaque recoin de cet appartement me rappelait Yvan et ma fille. Ces doux souvenirs étaient un supplice constant. J’ai résisté tant que j’ai pu en espérant qu’elle revienne. Mais, ça en devenait tellement douloureux… J’ai vendu l’appartement pour aller m’installer au milieu de nulle part, dans un tout petit village loin de tout. " Bonjour mon amour. Je sais, j’ai un jour d’avance, mais demain il y aura plein de monde et j’avais envie d’être un peu en tête à tête avec toi... Déjà 10 ans, et tu me manques toujours autant. Je ne passe pas un instant sans penser à toi. Pour demain, et juste pour te gâcher la surprise, je vais te dire qui sera présent. Ton père, évidemment. Il est adorable. Je ne regrette pas du tout d’avoir réussi à le convaincre de venir habiter avec moi depuis la mort de ta mère. Il a amené plein de légumes du potager et des œufs du poulailler. ...
«123»