1. Quand Margot devient chienne 3


    Datte: 13/08/2019, Catégories: BDSM / Fétichisme Première fois

    Le début.La propriété de « BHV » n’est pas mal non plus. Le parc n’est peut-être pas aussi grand que chez les « Mouton-Lagarigues » mais tout de même, c’est assez impressionnant. Déjà la maison, c’est plus près du château que de la chaumière. Dans un angle, il y a une grande tour dont le haut est crénelé. Le reste de la bâtisse est imposant sans être énorme. Au rez de chaussée, de grandes baies éclairent une salle à manger immense et un salon tout aussi grand, tous deux donnant sur la terrasse côté parc. L’autre côté étant l’entrée, avec vestibule, vestiaire et salle d’eau.De la terrasse, on surplombe légèrement une piscine digne des jeux olympiques où déjà, barbotent quelques invités. Plus loin sur la gauche un petit étang se dissimule derrière les ajoncs et les roseaux, et on devine plus qu’on ne voit sa surface argentée sous les rayons du soleil qu’une cavalcade d’oiseaux anime de ses cris et de ses plongeons incessants.Tout le reste n’est que pelouse, là aussi tondue de frais, à l’exception d’un ilot de verdure luxuriante rappelant la forêt tropicale. D’ailleurs pas très loin de cette jungle reconstituée, une petite annexe ouvre grand ses portes, offrant aux convives un buffet « louisquatorzesque » ! Je veux juste dire que c’est énorme.Nous venions d’arriver, Margot et moi. Un larbin d’un autre siècle nous avait accueillit et débarrassé du peu de vêtements qui encombraient nos bras. Nous étions tous les deux debout sur la terrasse à contempler tout ce que je viens de  décrire plus haut. Nous tentions de voir si parmi les invités certains étaient déjà à l’autre garden partie. C’était le cas. Nos amis n’étaient pas là mais d’autres dont nous avions fait la connaissance nous saluaient du bord de la piscine ou des transats où ils profitaient du soleil.Toute la semaine passée, depuis mon rendez-vous avec « BHV », j’avais échafaudé toutes les hypothèses. Comment allait-il s’y prendre ? Qu’allait-il lui faire pour l’obliger à lui obéir ? Il allait la jeter au milieu d’une troupe de mâles en rut ? Lui faire le coup du métro à sa sauce pour qu’elle soit coincée en flagrant délit ? La violer et prendre des photos pour la faire chanter ? J’avais tout retourné dans ma tête si bien que c’était un bordel pas possible sous mon crane en ébullition. J’avais finalement décidé, mais ce n’était qu’hier soir, que j’allais suivre le cours des évènements et réagir en fonction de ceux-ci. En même temps, que pouvais-je bien faire d’autre ? Maintenant que les dés étaient jetés, à part tout avouer à Margot je ne voyais rien d’autre à faire.Je n’en fis rien bien entendu et j’en étais là de mes réflexions lorsque « BHV » vint vers nous les bras ouverts.- Ma chère Margot, Laurent mon ami, quelle joie de vous recevoir.Ce faisant, il embrassa Margot sur les joues, me serra chaleureusement la main et nous fit signe de descendre rejoindre les autres sur la pelouse. Margot ouvrait la marche dans sa « toute » petite robe à bretelles qui ne cachait pas grand chose de sa poitrine. ...
«1234»