1. Un week end à 3, mais un petit moment à 2


    Datte: 11/09/2019, Catégories: Entre-nous, Les hommes,

    A la suite de nos ébats à trois je me suis endormi un bon moment autour de la piscine. Lorsque je me réveille je suis tout seul. Je vais me rincer à la douche du jardin et je pars à la recherche des mes hôtes. Après avoir fait le tour du jardin et trouvé personne, je rentre dans la maison. Je vois, dans le salon, Albert allongé sur le canapé ne portant qu’une paire de lunette, le nez plongé dans un livre. J’inspecte autour de moi et je ne vois pas Josy, alors avant de lancer un bonjour je me racle la gorge pour prévenir de ma présence. Albert baisse son livre, me regarde avec un grand sourire et en s’asseyant il me dit: « Alors tu as bien dormi, p’tit nounours? » « Oui ça fait du bien. Tu es tout seul? » « Oui, Josy est allée aux courses, mais n’es pas peur », il tape sur la place à côté de lui dans le canapé, j’avance pour le rejoindre. A peine assis il enchaine: « Alors tu es content d’être ici, avec nous? » « Oh oui! Ca me fait du bien de quitter la ville » et en posant ma main sur sa cuisse je rajoute « en plus je dois dire que ce petit week end a très bien commencé » Il m’embrasse à pleine bouche et après avoir décollé ses lèvres des miennes il rajoute « Effectivement, mais ce n’est que le début. » Il me fait m’assoir sur lui avec les jambes bien écartées, ma queue tombe sur la sienne qui a déjà commencé à gonfler. Il m’embrasse de nouveau mais cette fois il me pince aussi les tétons. Je suis très sensible à ce niveau là, au début c’est douloureux mais j’aime ça. Ma  bite bande immédiatement et viens se plaquer contre son ventre. Il comprend l’effet que ça me fait alors il me les pincent encore plus fort. Je me redis, je lâche un cri de plaisir et mon sexe gonfle encore plus. Albert lâche mes tétons, je retombe sur ses genoux, il me donne une grosse fessée sur ma fesse gauche (ça aussi j’adore!), et plonge sa bouche vers mon sein droit. Il commence par le lécher et l’aspirer mais rapidement ses dents l’enferment. Il me le mordille, je plonge ma main entre nous et je vais caresser ses couilles. Il ferme encore plus ses dents autour de mon téton. Je sens que ma bite commence à couler de plaisir, j’abandonne ses couilles et empoigne sa queue qui est vraiment très large. J’arrive pas à en faire le tour avec ma main et en plus je sens plein de veines très gonflées. Je commence à le caresser alors qu’il me mord maintenant extrêmement fort. J’ai mal mais tellement de plaisir en même temps, mon corps s’électrifie. Je le branle frénétiquement quand soudain ses lèvres quitte mon sein. D’un coup de pied, il pousse la table basse derrière moi, puis il tend ses jambes et me fait glisser à terre. Je me retrouve à genoux devant lui. Il écarte les jambes, avec ses pieds, il me met les bras dans le dos et m’enferme entre ses jambes en me plaquant contre lui et me dit « En fait tu m’as l’air d’être une bonne petite salope, alors tu vas faire ce que je te dis! Tu n’as pas le droit d’utiliser tes mains et tu as intérêt à bien la mouiller parce qu’après elle va ...
«1234»