1. Autre chose piquante


    Datte: 11/09/2019, Catégories: fh, ff, fbi, asie, couple, copains, amour, jalousie, Voyeur / Exhib / Nudisme massage, Oral nopéné,

    Résumé de l’épisode précédent :La piqûre Fabrice, la verge hypersensible suite à la piqûre d’une guêpe, s’était résolu à suivre une amie lesbienne, Marion, et la copine de celle-ci, Flora, dans un centre naturiste. Une autre amie, Eiko, une jeune femme d’origine japonaise, bisexuelle, était venue en couple. Durant le séjour, elle s’est fait plaquer par son copain très possessif. Juste après son départ, Eiko et Fabrice tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. Le dernier jour du séjour, la verge cicatrisée, les deux amants peuvent faire l’amour sans retenue. ________________________ Fabrice et Eiko sont très amoureux l’un de l’autre. La jeune fille asiatique est très belle avec de jolies formes. Elle est douée d’une sensualité exceptionnelle. Sa verge étant à présent parfaitement saine, Fabrice peut pleinement profiter de la belle. Son sexe est peut-être moins volumineux que durant la convalescence suite à la piqûre, mais bien moins sensible. Le jeune homme est grand, très brun avec des yeux d’un bleu profond, envoûtant. Il y a quelque chose d’attirant chez lui, notamment grâce à une élégance mêlée à une décontraction naturelle. Les craintes qu’il avait éprouvées lorsqu’il avait mis le pied dans le naturisme s’étaient vite estompées, et à présent il est aussi assuré nu qu’habillé. Son visage laisse entrevoir une personne avenante, sûr d’elle-même, sans pourtant en imposer à quiconque. Il n’est pas d’une beauté absolue et n’a donc pas cette attitude qu’Eiko déteste  particulièrement chez certains garçons à la plastique avantageuse et qui semblent dire « Je suis beau. Je le sais. » Fabrice n’est pas de ces hommes. Non seulement il est respectueux de sa partenaire, à son écoute, et en plus il accepte que sa maîtresse poursuive ses relations saphiques. Il n’en prend pas ombrage et ne demande jamais à participer aux jeux des deux filles. Eiko, pourtant si réservée dans ses relations, aimant que les choses évoluent sans brûler les étapes, s’est laissée aller dans le centre naturiste, la nudité des corps permettant un rapprochement plus rapide. Une semaine après leur retour de vacances, les deux amants partagent le même logement. Elle n’est pas pudique, elle l’a montré durant ce séjour. Elle aime être nue dans la salle de bain, devant sa glace, dans la chambre. Pourtant on distingue chez elle une retenue qui l’empêche de dire ou de faire certaines choses pour ne pas choquer ou blesser les autres, alors que le complexe est un sentiment affectif totalement axé sur soi. Et cela la dérange car elle voudrait être beaucoup plus libérée, voire insouciante et légère face à la nudité et la sexualité. Aussi, lorsqu’elle quitte ses vêtements, pour se montrer sans voiles à un garçon, c’est une épreuve, malgré (ou à cause de) sa beauté. Avec Fabrice, cette crainte a été bien moindre, peut-être parce qu’elle l’avait vu nu durant de longues heures et depuis plusieurs jours avant que les corps ne se rapprochent. De même, lorsqu’il se déshabille, ce corps masculin n’a ...
«1234...17»