1. Un apprentissage particulier


    Datte: 26/03/2020, Catégories: h, fh, hplusag, voisins, profélève, grosseins, fsoumise, photofilm, Masturbation Oral nopéné, fouetfesse,

    Je m’appelle Daniela, Dany pour mes proches. J’ai aujourd’hui 22 ans, et cette histoire s’est déroulée il y a 4 ans. Je prends le temps de la raconter, car je ne cesse d’y repenser. J’habite un quartier plutôt sympa, où les gens se connaissent et s’entraident. Mes parents sont souvent en déplacement pour leur travail. Quand j’étais toute petite, j’allais chez une tante le temps de leur voyage. Au fur et à mesure que je grandissais, c’est notre voisin, Éric, qui s’occupait de moi. C’est le meilleur ami de mon père, un homme grand, beau, fort, et très doux. L’année de mes 18 ans, mes parents ont dû s’absenter un été. Éric étant professeur de français (et mon prof également pour me préparer au bac), il était présent et avait accepté de m’héberger et de s’occuper de moi. Il faisait bien chaud, et je déambulais presque toute la journée en pyjama ou en long tee-shirt. Je ne pensais pas à mal, je connais Éric depuis toute petite, alors pour moi il était normal de ne pas ressentir de gêne auprès de lui… Les jours passaient, on sortait boire un verre ou dîner dehors, on faisait des sorties culturelles (oui, oui, même pendant les vacances !!) et on allait au cinéma. Toutes ces choses, bien banales… Une nuit, il faisait une chaleur étouffante. Je n’arrivais pas à dormir, et je voulus descendre prendre un verre d’eau dans le frigo. Mais quand j’arrivai au niveau du salon, j’entendis du bruit, un feulement féminin… En entrouvrant la porte, j’aperçus Éric, qui regardait un film à caractère ...
    ... pornographique. Il avait pris son membre entre ses mains, et je ne pouvais retirer mon regard de cet organe, si grand, si gros… C’était la première fois pour moi que je voyais un membre aussi gros. Je restais pétrifiée, n’osant plus bouger. J’entendais venant du film les cris de jouissance d’une femme prise en levrette par un homme tout aussi bien monté… À un moment, Éric eut des soubresauts et je le vis accélérer le rythme de ses mains. J’eus un choc en l’entendant prononcer, au moment de son orgasme : — Oh Dany, avale tout…!! Je suis vite remontée dans ma chambre, partagée entre excitation et dégoût, entre peur et envie… C’est alors que je m’aperçus que ma culotte était bien humide… Je m’assis sur mon lit, et j’imaginais Éric, promenant ses mains grandes et douces le long de mes formes (je suis un peu ronde) en me regardant dans les yeux, déposant ses lèvres dans mon cou, faisant aller et venir ses doigts dans mon sexe chaud et humide… Je me déshabillai et je m’allongeai, ma main faisant des mouvements de plus en plus rapide. Mon excitation était à son apogée, et le plaisir déferla dans mon corps. J’ai retenu mon cri en mordant mon coussin… Je me suis alors endormie, apaisée par ce plaisir étrange… Les jours suivants, j’essayais au maximum d’éviter Éric, ou du moins de ne pas le regarder dans les yeux. Le jour de mon anniversaire, il avait prévu un repas réellement magnifique auquel je ne pus participer, faisant la fête avec mes amis… Je lui promis de me faire pardonner le ...
«1234»